L’économie informelle

L’économie informelle englobe l’ensemble diversifié d’activités économiques, d’entreprises et de travailleurs qui ne sont ni règlementés ni protégés par l’État.

D’abord appliquée à l’emploi indépendant dans les petites entreprises non documentées, la notion d’informalité s’est maintenant élargie pour inclure l’emploi salarié dans les postes non protégés. Ainsi définie, l’économie informelle représente entre la moitié et trois quarts de la main-d’œuvre non agricole dans les pays en voie de développement. Lorsqu’on mesure aussi l’informalité dans le secteur agricole, la part de l’emploi informel à l’intérieur de l’emploi total est encore plus élevée : jusqu’à 90 pour cent dans certains pays de l’Asie du Sud et de l’Afrique subsaharienne. Bien que des estimations comparables ne soient pas disponibles pour les pays développés, les données suggèrent que les emplois non standards et l’emploi indépendant représentent une part considérable (plus de 25 pour cent) et croissante de l’emploi total en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord. Somme toute,

L’économie informelle d’aujourd’hui représente une proportion considérable de l’économie et de la main-d’œuvre mondiale.

 

Mythes et réalités sur l’économie informelle et ses travailleurs (Mai 2015, PDF)

 

Depuis sa « découverte » en Afrique vers le début des années 1970, l’économie informelle et son rôle dans le développement économique ont fait l’objet d’un vigoureux débat. Certains observateurs voient l’économie informelle d’un oeil favorable, y percevant un « bassin » de talent entrepreneurial ou un « coussin » pendant les crises économiques. D’autres la considèrent plutôt problématique, étant d’avis que les entrepreneurs informels évitent consciemment la règlementation et l’imposition. D’autres encore perçoivent l’économie informelle en tant que gagne-pain pour les travailleurs pauvres. En fait, chacune de ces perspectives est correcte par rapport à certains aspects particuliers de l’économie informelle.

Ce phénomène suscite maintenant un intérêt renouvelé à l’échelle du monde. Cela provient en partie du fait que non seulement l’économie informelle a-t-elle pris de l’essor, mais aussi a-t-elle émergé sous de nouvelles formes et dans des endroits inattendus. Elle représente une part significative, qui passe pourtant largement inaperçue, de l’économie et de la main-d’œuvre mondiales, un fait devenu plus apparent pendant la crise mondiale récente. Cet intérêt renouvelé vis-à-vis l’économie informelle provient également de la reconnaissance des liens entre l’informalité, la croissance, la pauvreté et l’inéquité.

Ce que vous retrouverez dans cette section Web

Cette section du site Web de WIEGO portant sur l’économie informelle se veut une ressource conviviale sur l’économie informelle à l’échelle du monde. Des données et des perspectives récentes au sujet de l’économie informelle sont présentées dans les sections suivantes :

  • La première section présente un aperçu historique de la « découverte » de l’économie informelle en Afrique au début des années 1970 et les débats qui ont suivi, dont un résumé des quatre courants de pensée dominants concernant l’économie informelle.
  • La deuxième section présente un aperçu statistique des données nationales disponibles sur l’emploi informel et les concepts statistiques, les mesures et les méthodes utilisées pour la collecte de telles données.
  • La troisième section explore les liens entre l’informalité et la pauvreté, la croissance et les crises économiques, en résumant les conclusions de recherche provenant d’analyses de données récentes et d’études sur ces liens.
  • La quatrième section présente de l’information sur plusieurs des groupes professionnels principaux de l’économie informelle, y compris leur taille et importance, les forces motrices et les conditions de travail de chaque groupe ainsi que les réactions politiques, les initiatives de programmes et les efforts organisationnels associés à chaque groupe.
  • Les deux sections de conclusion résument les réponses politiques et programmatiques à l’économie informelle et les efforts organisationnels (dont ceux des organisations basées sur leurs adhérents) des travailleurs informels.

Suivre les liens fournis ci-dessous :

Histoire et débats

Statistiques et économie informelle

Liens entre informalité, pauvreté et croissance

Groupes Professionels

Le travail d’organisation et les organisations